Sections

Rechercher des articles

(Re)donner confiance

Basé à Nivelles et Genappe, le CESEP fêtait en 2018 ses 40 ans d’existence. Centre de formations pour adultes reconnu en Éducation permanente par la Fédération Wallonie - Bruxelles, il mène également depuis ses débuts une action en faveur des demandeurs d’emploi. Pour nous parler du centre, de ses différentes missions, et des modalités d’apprentissage qu’il met en œuvre au quotidien, nous avons rencontré Caroline Bernard, formatrice en informatique.

Le CESEP clame clairement ses ambitions: «Notre travail quotidien avec les demandeurs d'emploi consiste à leur (re)donner confiance, à mettre en avant leurs qualités, à révéler leur savoir et à compléter leur formation parce que l'intégration professionnelle et sociale est bien entendu un solide outil d'émancipation citoyenne.» introduit Caroline Bernard, formatrice, essentiellement en informatique.

>> Retrouvez plus de 5.000 formations

Mme Bernard, parlez-nous de l’actualité du CESEP pour ce début d’année 2019?

«Au vu du succès des précédentes éditions, nous allons réitérer la formation désormais rebaptisée S’exercer aux tests de sélection, qui démarre fin janvier. Nous avons constaté dans les faits que cette formation, où la logique mathématique et le raisonnement abstrait sont notamment retravaillés, aidait énormément ses participants, même quand ceux-ci n’avaient pas de tests de sélection en ligne de mire. La formation de 10 semaines Pratique des métiers de bureau, qui prendra la forme d’une entreprise fictive, commencera fin janvier également. Enfin, à tout le moins pour ce début d’année, aux mois de février et septembre 2019 seront également organisées deux sessions de la formation intitulée Accès aux métiers du numérique, s’adressant à tout chercheur d’emploi passionné par l’informatique et désireux d’envisager une spécialisation dans un de ses secteurs en particulier.»

Les formations sont évidemment repensées, remises en question et réajustées de manière permanente. «C’est notamment pour cette raison que nous apprécions avoir un feed-back et des témoignages de personnes passées par nos formations. Cela nous permet d’infirmer ou confirmer certaines approches, d’en ajuster d’autres, d’apprécier notre utilité, de partager des expériences réussies ou des écueils à éviter avec d’autres stagiaires, et enfin de rendre compte aux décideurs financiers, puisque notre activité de formation est subsidiée par la Région Wallonne.»

>> Toutes les infos sur le CESEP