Comment bien démarrer ses études dans le supérieur ?

Il n’est pas toujours facile pour les étudiants du secondaire de s’adapter à la nouvelle charge de travail de l’enseignement supérieur. Cette transition vers les universités ou hautes écoles, nécessite une certaine organisation et une débrouillardise sans égal. Rester motivé, être structuré et savoir gérer sont temps libre, font partie des petits conseils à suivre pour se donner une chance de réussir sans trop de stress. 

 

Soyez organisés.Dès le départ, apprenez à être organisé. Notez les horaires de cours, les noms des professeurs et les travaux théoriques ou pratiques à étudier durant l’année. Cela vous donnera un aperçu de vos facultés et du programme à suivre. Il arrive certaines fois que des cours se chevauchent ou alors que vous ne puissiez pas vous y rendre. Dans ce cas, essayez de trouver un groupe de personnes ou quelqu’un de confiance qui pourra vous aider à rattraper le cours en partageant ses notes. Il est également important, en début d’année, de réunir tous les ouvrages, livres ou articles dont vous aurez besoin pour étudier. 

Petit conseil : il existe plusieurs plateformes sur le web qui permettent de trouver des livres et/ou productions scientifiques. Certaines d’entre elles sont payantes, d’autres sont libres d’accès pour tous. 

UniCat est un catalogue en ligne qui permet de retrouver des livres dans les bibliothèques de Belgique.

Cible+ est un moteur de recherche mis en place par l’ULB et donne un accès gratuit en ligne à une longue liste de publications scientifiques (articles, livres, thèses, mémoires, etc.).

Le dépôt institutionnel (DIAL) de l’UCL, propose un accès libre à des publications mises en ligne. Tous types de productions sont concernés. 

Persée est un site en ligne français qui vous permet d’accéder à des milliers de publications scientifiques. Les consultations et exploitations des documents scientifiques sont libres et gratuites. 

Cairn est un site où sont accessibles des revues et ouvrages en sciences humaines et sociales. La majorité des consultations sont payantes. 

Il existe d’autres plateformes internationales pour consulter des productions scientifiques en ligne : DOAJBASEOpenEdition JournalsOpenAIRE-ExploreMyScienceWork,1findrÉruditF1000ResearchBAnQ Numérique et Unpaywall

Ne pas sous-estimer la quantité detravail. La charge de travail et la manière de travailler dans le supérieur est relativement différent comparé au secondaire, il faut donc rester réaliste. Adopter  l’étude de dernière minute avec l’entièreté de vos cours peut mener à l’échec. Une bonne mémoire n’est pas la solution. Ne vous reposez donc pas sur vos lauriers et étudiez vos cours partie par partie un peu tous les jours ou quelques jours par semaine. Toutes les universités et hautes écoles mettent à disposition des salles d’étude individuelle ou de groupe ainsi que des salles en bibliothèques accessibles à tous les étudiants. 

Ayez un rythme de travail régulier.Si vous vous en donnez les moyens, il sera possible de réussir votre année sans passer par la case « burn-out » lors des semaines blocus.  Un mois pour étudier ne suffit pas à tout le monde pour réussir son premier quadrimestre. Travailler de façon régulière dès la rentrée permet de mieux appréhender la matière et de se fixer des objectifs sans se mettre trop de pression. Apprendre jours après jour permet également une meilleure maîtrise de soi et aura un impact positif sur votre confiance.  C’est en partie l’objectif des études supérieures que d’apprendre aux étudiants de se débrouiller pour devenir indépendants.

Travaillez en groupe.Certains d’entre vous l’évitent à tout prix, pourtant travailler en groupe peut vous permettre de mieux retenir votre matière. Discuter, questionner, partager, débattre sont des moyens de communication qui entre amis ou entre collègues impactera votre mémoire à long terme. De plus, cela vous permettra de faire des rencontres, ce qui est très utile à ce moment de votre vie. Créer un réseau en début de parcours peut aussi contribuer à votre réussite. S’entraider et faire des contacts permet enfin de garder le moral et impacter vos performances.

N’hésitez pas à demander de l’aide. Les universités et hautes écoles mettent à disposition des aides pour les étudiants qui souhaitent réussir leurs études. Que ce soit en début d’année ou lors de blocus. Il existe alors des cours pour apprendre les bonnes méthodes de travail adaptées au niveau supérieur. Des « blocus assistés » peuvent être également proposés par votre établissement. Ces derniers consistent à se rendre dans un lieu généralement isolé, ou pas, des lieux d’activités. Il peut être situé en pleine campagne pour permettre aux étudiants d’étudier sans « réelle » distraction. Certains blocus assistés proposent un accompagnement par des professeurs. 

Gérez votre temps et amusez-vous. Il est donc important de bien répartir son temps de travail avec la multitude de cours qui se suivent pour se donner un maximum de chance de réussir. Cependant, pour ne pas se retrouver dans une situation de trop grosse pression, il ne faut pas négliger votre temps libre. Savoir prendre du temps avec vos nouvelles relations, faire des activités externes(sports, hobbies, culture, etc.) et se reposer fait aussi partie du processus d’apprentissage et d’autodiscipline. 

 

M.M

>> Retrouvez plus de 3000 formations ici