Entraînement visuel en entreprise

Fourni(e) par

Plus d'information

Description

Type de formation :   | Participants : 20  | Durée : 5,5 jours

> Objectifs

La formation permet au travailleur d’améliorer :

  • La résistance de sa vison à l’effort
  • Sa coordination œil/main
  • Sa sensibilité aux contrastes
  • Son évaluation des distances
  • Son temps de réaction
  • Sa vision périphérique
  • Sa mobilité oculaire

Ces facteurs ont un impact sur :

  • Le  confort de travail
  • La précision du geste
  • La résistance à la tâche
  • La rentabilité
  • La sécurité
  • L’absentéisme

> Public

La formation s'adresse à tout travailleur soumis à une charge visuelle lourde.On entend par charge visuelle lourde :- Travail permanent en vision de près- Suivi d'objets en mouvement- Ambiance lumineuse changeante ou perturbante- Tâche avec coordination oeil/main- Ambiance de travail stressante ou dangereuse (vision périphérique)

> Prérequis

Aucun

> Programme

Le Concept :

La vision dynamique est la branche de l’optométrie qui travaille sur le duo œil/cerveau afin d’améliorer la performance du système visuel et par conséquent la prestation du sujet entraîné.

Si l’entraînement visuel commence de plus en plus à intégrer les programmes d’entraînement des sportifs, il est encore trop souvent négligé dans le monde du travail.

La contrainte visuelle, due à l’environnement, à la répétitivité de la tâche, et à la durée du temps de travail, est pourtant souvent bien supérieure à celle rencontrée en match par les sportifs.

Pour cette raison, l’entraînement de la vision dynamique est également d'application pour de nombreux métier afin d’améliorer la performance et le confort visuel et par là, les prestations mais aussi la sécurité. S'il est évident que la vision joue un rôle important dans notre vie de tous les jours (80% des informations nous parviennent via ce sens), elle est primordiale dans l’exercice de tâches demandant un effort visuel soutenu.

Les effets de ces exercices se manifestent tant sur le plan de la performance qu’au niveau du confort de travail et de la sécurité, et ont donc un impact direct sur l’absentéisme.

Impact de l’Entraînement Visuel :
  • Résistance de la vision à l’effort ====> Confort de travail
  • Augmentation de la conscience périphérique ====> Sécurité
  • Anticipation ====> Sécurité
  • Temps de réaction et coordination ====> Performance
  • Concentration ====> Performance /sécurité
Le programme d’entrainement visuel se compose comme suit :

- Intra-entreprise (12 à 20 personnes) : 1 visite en entreprise d'1 jour pour explications, test visuel et analyse de la tâche.

Groupe de 4 à 5 personnes par séance de 45 minutes. 4 séances par 1/2 journée (4x5 personnes). 2 séances par semaine/10 semaines.

- Inter-entreprise à Technifutur de 8h30 à 12h30 (6 à 12 personnes) : 1 visite d'1/2 jour en entreprise pour explications, test visuel et analyse de la tâche + 2 x 1/2 jour/sem sur 5 semaines d'entraînement visuel (3 x 45 min / 1/2 jour) :

  • 8h30 : RDV
  • 8h45-9h30 : Exercices mobilité oculaire
  • 9h45-10h30 : Exercices synchronisation oeil/main et périphérie
  • 10h45-11h30 : Exercices distance, trajectoire, coordination

Les séances se composent de +/- 15 exercices différents exécutés pendant une minute mettant en action les 7 paramètres de la vision dynamique :

  • L’acuité visuelle : c’est la capacité à voir nettement les objets. On parlera dans ce cas de l’acuité visuelle dynamique, c'est-à-dire lorsque le sujet et/ou la cible sont en mouvement et dans un environnement «perturbant».
  • La perception des distances : c’est la capacité à évaluer le positionnement des objets dans l’espace (en mouvement ou non).
  • Sensibilité au contraste : c’est la capacité à suivre un objet en mouvement dans des ambiances lumineuses changeantes.
  • Coordination œil/main, œil/pied, œil/corps : c’est la capacité à diriger et positionner son corps en fonction des informations visuelles reçues dans le but d’accomplir une tâche déterminée.
  • Temps de réaction vision moteur : c’est le temps de réaction nécessaire pour accomplir une tâche en fonction des stimuli visuels reçus (timing du mouvement).
  • La conscience du périphérique : c’est la capacité à rester concentré sur un objet tout en étant conscient de l’environnement qui nous entoure.
  • La mobilité oculaire : c’est la capacité de suivre les objets en mouvement.
Il y a 2 types d’exercices :

Exercices de résistance : mettant en action la mobilité oculaire, l’évaluation des distances, la souplesse d’accommodation et de convergence donc la résistance de la vision à l’effort. Ces exercices s’apparentent à de la musculation.

Exercices de performance : travail sur la coordination œil/main, œil/pied, le temps de réaction, la vision périphérique.

Les questions les plus fréquentes :
  • Est-ce que ça fonctionne vraiment ?

Des recherches américaines et canadiennes ont montré que les séances d’entraînement de vision sportive améliorent les performances du système visuel tout entier (œil et cerveau) et par conséquent les performances générales de l’athlète.

  • Combien de temps dure une séance d’entraînement ?

+/- 40 minutes

  • Pendant combien de temps dois-je m’entraîner ?

Le pic de performance est atteint après un programme d’entraînement de 20 séances à raison de 2 ou 3 séances par semaine

  • Après combien de temps puis je percevoir une amélioration ?

Les premiers signes d’amélioration sont visibles après 6 à 8 séances

  • Les performances visuelles régressent elles si j’arrête l’entraînement ?

Oui, comme pour tout, il y diminution des performances si on arrête de s’entraîner.

Il est dès lors conseillé de faire des programmes de rappel (10 séances)

Je souhaite plus d'information ou je m'inscris

Date de début Lieu/méthode
Aucune date fixe Liège S'inscrire

Article suggéré

Tout le monde aura accès à ce lieu, et pourra y assister à des ateliers gratuits et formations en ligne afin d’améliorer ses aptitudes.